Manger des graines pour l’acné changera votre régime alimentaire – et votre teint

Je suis le contraire d’un sceptique en ce qui concerne les théories du soin de la peau. etLes amoureux de la beauté naturelle sont tous d’accord pour dire que l’obtention de la peau claire et éclatante de vos rêves peut être aussi simple que d’ouvrir un sac de Davids.

«Le cycle des semences consiste à manger des semences spécifiques afin de maintenir l’équilibre hormonal tout au long de votre cycle menstruel», a déclaré la Dre Jolene Brighten, médecin spécialiste en médecine naturelle, naturopathieAu-delà de la pilule,raconte le rapport de Zoé.

Les fluctuations hormonales induites par le cycle sont la principale cause de l’acné hormonale chez la femme.

Derms admet que la lutte contre ce type d’acné est difficile avec les produits topiques – ce qui est logique, car le problème découle de déséquilibres internes.

Voici comment procéder: Au cours de la première phase de votre cycle, également appelée phase folliculaire (qui dure du premier jour de vos règles jusqu’à l’ovulation – vers le 14e jour), vous consommez une cuillère à soupe ou deux de graines de lin fraîchement moulues et de citrouille crue

nourriture.période

On nous demande souvent: comment savons-nous que la synchronisation des semences fonctionne?

La phase deux, ou phase lutéale, suit (le moment de cette opération peut varier d’une femme à l’autre, mais il commence généralement au 15e jour de votre cycle – en particulier pour celles qui ont des règles irrégulières).

Cela semble assez simple.

C’est parce que Martin et sa cofondatrice, Jenn Kim, sont toutes deux entrées dans le cyclisme pour des raisons plus graves.

Période alimentaire

Kim a eu une expérience similaire.

Maintenant, les deux ont uni leurs forces pour apporter la pratique aux masses.

Soyez averti, cependant: c’est un long jeu. vousmettre dans le travail.

Période alimentaire

«C’est un outil simple pour soutenir votre santé hormonale et tirer parti de la nourriture pour créer de meilleures hormones», explique le Dr Brighten – et lorsque «meilleures hormones» se traduit par «une meilleure peau», même les sceptiques doivent admettre que cela en vaut la peine.