Les services de santé mentale pour les Premières Nations de l’Ontario sont élargis

OTTAWA – Les gouvernements fédéral et ontarien consacrent chacun cinq millions de dollars à l’établissement de 19 nouvelles équipes de mieux-être mental pour les communautés des Premières nations.

Les équipes seront réparties dans l’ensemble de la province pour assurer l’accès à toutes les collectivités des Premières nations de l’Ontario.

La ministre fédérale des Services aux Autochtones, Jane Philpott, le ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario, Michael Coteau, et le chef régional de l’Assemblée des Premières Nations de l’Ontario, Isadore Day, sont attendus aujourd’hui à Toronto.

Dans une déclaration commune publiée mercredi, les trois ont déclaré que l’initiative visait à «combler les inégalités en matière de santé qui persistent entre les Premières nations et les autres résidents de l’Ontario».

Mme Coteau a qualifié cette entente d’unique pour aider à fournir des services de santé mentale et de prévention importants ainsi que du soutien aux Premières Nations.

«Cela aidera les enfants et les jeunes autochtones à recevoir des services de santé mentale aussi rapidement et aussi près de chez eux que possible», a-t-il déclaré.

Day a déclaré que les chefs de l’Ontario accueillent ces nouvelles équipes, qui ont suivi de nombreuses discussions, mais que le bien-être mental n’est qu’un début.

«Le Canada ne peut plus rester sur la touche puisque nos jeunes, dont certains ont à peine 10 ans, se suicident presque tous les jours», a-t-il déclaré.

La presse canadienne