La parodontite augmente les risques de développer plusieurs formes de cancer

Trois grandes études rapportent que les personnes atteintes de parodontite, une inflammation des tissus entourant leurs dents, sont plus à risque de mourir prématurément de plus d’un type de cancer.

L’inflammation accrue dans la bouche est transmise dans le corps

En cas d’hygiène buccale déficiente, les bactéries qui résident dans notre bouche peuvent adhérer à la surface des dents et former une sorte de revêtement collant et blanchâtre connu sous le nom de plaque dentaire.

En plus de provoquer des perforations de l’émail dentaire, appelées cavités, la plaque dentaire peut s’aggraver avec le temps et provoquer une inflammation accrue des gencives, appelée gingivite, qui cause des dommages considérables aux tissus entourant la dent, y compris la lacération.

La maladie parodontale ou parodontite est non seulement la principale cause de la perte des dents chez les adultes, mais peut également être une menace pour la santé globale.

En créant des lésions gingivales, les bactéries présentes dans la plaque dentaire peuvent s’infiltrer dans la circulation sanguine et provoquer une inflammation chronique dans divers organes du corps, ce qui augmente le risque de développer certaines maladies chroniques.

La parodontite augmente les risques de cancer

Trois études récentes suggèrent que l’une des conséquences de la parodontite serait une augmentation du risque de développer plusieurs types de cancer.

Dans la première étude, l’analyse des dossiers dentaires de plus de 7 400 participants à une étude sur l’athérosclérose a révélé que les personnes atteintes de parodontite sévère au début de l’étude avaient 24% plus de risques d’être touchées par le cancer dans les 15 prochaines années. Ces risques de cancer augmentés par la parodontite sont particulièrement prononcés pour le cancer du poumon et le cancer du côlon.

Selon les auteurs, il est probable que ces augmentations reflètent l’entrée de bactéries dans le corps, comme des études antérieures ont montré que certaines bactéries associées à la parodontite (Fusobacterium nucleatum, par exemple) étaient présents dans les tumeurs colorectales et ont joué un rôle crucial dans leur développement.

Les chercheurs ont conclu qu’en effet la parodontite augmente les risques de développer plusieurs formes de cancer en raison de la possibilité que les bactéries causant une inflammation dans la bouche soient transmises dans le corps causant des inflammations dans d’autres organes.