AVANT JC. médecin prédit l’interdiction de la mort assistée dans les institutions confessionnelles ira devant les tribunaux

Dr Jonathan Reggler dit qu’il est certain d’une interdiction de la mort assistée dans les établissements confessionnels en Colombie-Britannique. finira par se retrouver au tribunal.

Reggler est évaluateur et fournisseur d’aide médicale à mourir (MAiD) sur l’île de Vancouver.

Il dit que les patients dans de nombreux hôpitaux confessionnels et les maisons de retraite doivent être transférés dans un autre établissement pour obtenir une aide médicale à mourir.

En Colombie-Britannique, la Denominational Health Association (DHA) comprend 44 établissements confessionnels.

Bien que ces établissements n’autorisent pas l’aide médicale à mourir dans leurs locaux, beaucoup soutiennent l’évaluation et le transfert des patients.

Cependant, selon Reggler, ce processus peut être extrêmement difficile pour les patients et la famille.

Reggler a eu un patient dans un hôpital confessionnel qui voulait une aide à la mort, et dit qu’il a supplié le PDG de lui permettre de l’exécuter à l’installation.

Décédé le jour du transfert

“La famille a cherché à obtenir une ordonnance du tribunal”, a déclaré Reggler. “Mais l’état du patient était si mauvais que le processus légal aurait pris trop de temps.”

Reggler dit que le patient a été transféré hors de l’hôpital, mais leur état s’est rapidement détérioré.

“Ils sont morts le jour du transfert”, a déclaré Reggler.

«Le médecin qui recevait à Nanaimo devait essentiellement donner au patient ce qu’on appelle la sédation palliative, ce qui n’était pas ce que le patient voulait.

Reggler ajoute que les transferts peuvent être extrêmement douloureux pour le patient, parce qu’ils ne peuvent pas recevoir trop de médicaments par crainte de perdre leur capacité mentale à consentir à MAiD.

“J’ai vu des patients arriver chez eux avec beaucoup de peine, parce que nous devons faire attention à la quantité de médicaments qu’ils donnent à une personne pour permettre un transfert.”

Christopher De Bono est le vice-président de la mission à Providence Health Care, une organisation catholique et un membre du DHA.

De Bono dit que Providence Health Care n’autorise pas la mort assistée dans ses installations comme l’hôpital St. Paul’s à Vancouver, mais elle a mis au point un chef d’intervention MAiD pour faciliter les transferts.

“Nous avons effectivement eu 12 transferts de soins pour des personnes qui souhaitaient obtenir une aide médicale à mourir dans d’autres endroits”, a déclaré De Bono.

“Et parmi ceux-ci, nous en avons très peu qui sont mouvementés.”

Providence Health s’est excusée l’année dernière pour les problèmes survenus pendant le traitement d’un patient qui a été transféré pour MAiD.

Pas de lit disponible

Selon les documents reçus par le biais de Freedom of Information en mourant avec dignité, il y avait un retard dans la signature des documents MAiD alors que le patient risquait de perdre la capacité mentale de consentir.

De plus, lorsque le patient est arrivé à l’Hôpital général de Vancouver, il n’y avait pas de lit approprié disponible.

Bien que le propre patient de Reggler ne pouvait pas attendre pour passer par les tribunaux, il est certain qu’il y aura un défi constitutionnel juridique.

«Cela viendra de quelqu’un qui est stable et qui souffre dans un hôpital de soins actifs ou une personne qui vit dans un foyer de soins en résidence», a déclaré Reggler.

“Je crois qu’ils vont décider, je ne vais pas bouger, je ne devrais pas supporter la souffrance, je ne devrais pas avoir à quitter ma maison.”

M. Reggler ajoute qu’il est extrêmement confiant que les tribunaux vont se prononcer en faveur de l’individu et non de l’institution.

Selon les chiffres partagés par le B.C. Ministère de la Santé, de Juin 2016 à Novembre 2017, 61 patients ont été transférés à partir d’installations qui ne donnent pas accès à MAiD afin de recevoir le service.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a également confirmé qu’il n’est pas prévu de résilier l’accord avec le DHA.

A Good Goodbye est une série radiophonique et numérique explorant la mort médicalement assistée en Colombie-Britannique. Syntonisez votre émission matinale de CBC Radio One du 29 janvier au 1er février.