Les femmes ne vérifient pas les seins pour le cancer en raison de problèmes d’image corporelle, selon une étude

Les femmes qui sont moins satisfaites de l’apparence de leurs seins sont moins susceptibles de rechercher des signes de cancer, selon une nouvelle étude.

Les résultats montrent également que les femmes qui sont insatisfaites de la taille de leurs seins sont plus susceptibles de retarder la consultation de leur médecin si elles détectent un changement que celles qui se sentent en confiance.

Publié dans la revue Body Image, l’étude de 384 femmes britanniques a révélé que la majorité des participants étaient mécontents de l’apparence de leurs seins d’une manière ou d’une autre.

Alors que 31% d’entre eux voulaient des seins plus petits, 44% voulaient des poitrines plus grandes et un tiers des femmes (33%) admettaient qu’elles ne pratiquaient que rarement ou jamais l’auto-examen des seins.

De façon inquiétante, s’ils détectaient un changement, un sur dix (huit pour cent) admettrait soit qu’ils tardaient à voir un médecin aussi longtemps que possible, soit qu’ils l’évitaient complètement (2 pour cent).

“Nos résultats suggèrent qu’une plus grande insatisfaction mammaire est significativement associée à un auto-examen des seins moins fréquent, une plus faible confiance dans la détection des changements mammaires et un retard dans la consultation d’un médecin après un changement mammaire”, explique le professeur Viren Swami. .

Anon

Anon S, Midlands de l’Ouest

Caroline, Brancaster

Clare, North Lincolnshire

Debbie B, York

Debbie W, Worcestershire

Fiona, Northampton

Gillian, Londres

Jan, Hereford

Joanna, Newcastle

Lucy, Wakefield

Mel, Merseyside

Sharon, Bath

“Pour les femmes qui sont insatisfaites de la taille de leur poitrine, avoir à inspecter leurs seins peut être ressenti comme une menace pour leur image corporelle et ainsi ils peuvent adopter des comportements d’évitement.

“Insatisfaction de la taille du sein peut également activer des émotions négatives conscientes de soi, telles que la honte et l’embarras, qui se traduit par éviter l’auto-examen des seins.”

Au lieu de cela, Swami dit que promouvoir la satisfaction des seins et la satisfaction des seins pourrait aider les femmes à voir leurs seins en termes plus fonctionnels – comme leur capacité à produire du lait pour les bébés – plutôt que des termes purement esthétiques. .

“Il est également important que les professionnels de la santé soient conscients de l’impact que l’insatisfaction avec les seins peut avoir sur les comportements d’auto-examen et les résultats.”