11 Faits sur l’usage de drogues et les adolescents

1)Plus d’adolescents meurent de médicaments sur ordonnance que d’héroïne / cocaïne combinée.

2)En 2013, un plus grand nombre de personnes âgées du secondaire utilisaient régulièrement de la marijuana plutôt que des cigarettes, car 22,7% d’entre elles fumaient un pot le mois dernier, comparativement à 16,3% qui fumaient des cigarettes.

3)60% des personnes âgées ne voient pas l’usage régulier de la marijuana comme nocif, mais le THC (l’ingrédient actif du médicament qui cause la dépendance) est presque 5 fois plus fort qu’il ne l’était il y a 20 ans.

4)1/3 des adolescents qui vivent dans des états avec des lois de la marijuana médicale obtiennent leur pot des prescriptions d’autres personnes.

5)Les États-Unis représentent 5% de la population mondiale et 75% des médicaments d’ordonnance pris. 60% des adolescents qui abusent des médicaments sur ordonnance les libèrent de leurs amis et de leurs proches.

6)Adderall utilisation (souvent prescrit pour traiter le TDAH) a augmenté chez les personnes âgées du secondaire de 5,4% en 2009 à 7,5% cette année.

7)54% des lycéens ne pensent pas que l’utilisation régulière de stéroïdes est nuisible, le nombre le plus bas depuis 1980, lorsque l’Institut national sur l’abus des drogues a commencé à poser des questions sur la perception des stéroïdes.

8)En 8e année, 28% des adolescents ont consommé de l’alcool, 15% ont fumé des cigarettes et 16,5% ont consommé de la marijuana.

9)Les adolescents qui apprennent constamment sur les risques de la drogue de leurs parents sont jusqu’à 50% moins susceptibles de consommer des drogues que ceux qui ne le font pas.

dix)6,5% des aînés du secondaire fument du pot tous les jours, contre 5,1% il y a cinq ans. Pendant ce temps, moins de 20% des élèves de 12e année pensent que l’utilisation occasionnelle est nuisible, alors que moins de 40% considèrent l’utilisation régulière comme nuisible (les chiffres les plus bas depuis 1983).

11)Environ 50% des personnes âgées du secondaire ne pensent pas qu’il est nocif d’essayer le crack ou la cocaïne une ou deux fois et 40% croient qu’il n’est pas dangereux d’utiliser l’héroïne une ou deux fois.