Utiliser des virus pour lutter contre les virus: une nouvelle approche élimine les cellules infectées par le VIH «dormantes»

IMAGE: Des chercheurs de L’Hôpital d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa ont découvert que le virus de Maraba, ou MG1, peut cibler et détruire le type de cellules infectées par le VIH que les antirétroviraux … voir plus Source: L’Hôpital d’Ottawa

Crédit: L’Hôpital d’Ottawa

Alors que les chercheurs d’Ottawa sont connus pour leur travail sur les virus de lutte contre le cancer, une équipe applique ces virus à une nouvelle cible: le VIH.

Des chercheurs de l’Hôpital d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa ont découvert que le virus de Maraba, ou MG1, peut cibler et détruire le type de cellules infectées par le VIH que les traitements antirétroviraux standard ne peuvent atteindre. Cette découverte de laboratoire a été publiée dans leJournal des maladies infectieuses. Si cette technique fonctionne chez l’homme, elle pourrait éventuellement contribuer à la guérison du VIH.

Alors que les médicaments quotidiens maintiennent le taux de VIH dans le sang à un niveau bas, il n’y a actuellement aucun moyen d’éliminer totalement les cellules infectées par le VIH du sommeil. Si une personne vivant avec le VIH arrête de prendre des médicaments antirétroviraux, ces virus cachés rebondissent rapidement.

Ces cellules infectées par le VIH latent sont difficiles à cibler car elles ne peuvent pas être distinguées des cellules normales. Le Dr Jonathan Angel et son équipe ont essayé une nouvelle approche d’identification de ces cellules dormantes en utilisant le virus MG1. Ce virus attaque les cellules cancéreuses qui présentent des défauts dans leur voie d’interféron, ce qui les rend plus vulnérables aux virus. Le Dr Angel et son équipe ont précédemment découvert que les cellules infectées par le VIH présentaient également des anomalies dans cette voie.

«Nous pensions que les cellules infectées par le VIH présentaient des caractéristiques similaires à celles des cellules cancéreuses, que le virus entrerait et les détruirait», a déclaré le Dr Angel, chercheur principal et médecin spécialiste des maladies infectieuses à L’Hôpital d’Ottawa et professeur à l’Université d’Ottawa. . “Il s’avère que nous avions raison.”

En utilisant un certain nombre de modèles de laboratoire de cellules infectées par le VIH, les chercheurs ont découvert que le virus MG1 ciblait et éliminait les cellules infectées et laissait les cellules saines intactes.

Alors que la plupart de ces cellules chez les patients sont dans les ganglions lymphatiques et d’autres organes, un petit nombre sont trouvés dans le sang. Lorsque les chercheurs ont ajouté MG1 à des cellules sanguines pertinentes prélevées chez des individus séropositifs, les taux d’ADN du VIH dans l’échantillon ont chuté. Cela indique que les cellules infectées par le VIH ont été éliminées.

“Nous savons que le virus de Maraba cible et tue les cellules infectées par le VIH, mais nous ne savons pas exactement comment cela se passe”, a déclaré le Dr Angel, qui est également chef de la Division des maladies infectieuses. “Nous pensons que le virus est capable de cibler les cellules à cause d’une voie d’interféron altérée, mais nous devons faire plus de recherches pour être sûrs.”

La prochaine étape de l’équipe de recherche consiste à essayer le virus dans des modèles animaux du VIH ou à passer directement aux essais cliniques.

Toutes les recherches à L’Hôpital d’Ottawa sont soutenues par de généreux donateurs qui contribuent aux priorités des hôpitaux, y compris la recherche pour améliorer les soins aux patients et une chaire de recherche sur la santé des hommes gais. L’étude a également été financée par le Département de médecine de l’Université d’Ottawa, les Instituts de recherche en santé du Canada, la Fondation canadienne de recherche sur le sida,

Référence complète:“Le virus oncolytique, MG1, cible et élimine les cellules infectées par le VIH-1 de manière latente: implications pour un traitement contre le VIH.” Nischal Ranganath, Teslin S. Sandstrom, Stephanie C. Burke Schinkel, Sandra C. Côté, Jonathan B. Angel.Journal des maladies infectieuses. 8 décembre 2017.

L’Hôpital d’Ottawa: Inspiré par la recherche. Poussé par la compassion

L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus grands hôpitaux d’apprentissage et de recherche au Canada avec plus de 1 100 lits, environ 12 000 employés et un budget annuel de plus de 1,2 milliard de dollars. Notre concentration sur la recherche et l’apprentissage nous aide à développer de nouvelles façons novatrices de traiter les patients et d’améliorer les soins. En tant qu’hôpital multi-campus affilié à l’Université d’Ottawa, nous prodiguons des soins spécialisés dans la région de l’Est de l’Ontario, mais nos techniques et découvertes de recherche sont adoptées partout dans le monde. Nous engageons la communauté à tous les niveaux pour soutenir notre vision pour de meilleurs soins aux patients. Voir pour plus d’informations sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa.

Université d’Ottawa: – Un carrefour de cultures et d’idées

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un carrefour de cultures et d’idées, où les esprits audacieux se réunissent pour inspirer des idées qui changent la donne. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada – nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles approches pour relever les défis d’aujourd’hui. L’une des rares universités canadiennes à se classer parmi les 200 meilleures au monde, nous attirons des penseurs exceptionnels et nous accueillons des points de vue diversifiés à travers le monde.

Contact avec les médias

Amelia Buchanan

Spécialiste principal en communication

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

Bureau: 613-798-5555 x 73687

Cellulaire: 613-297-8315