Les signes avant-coureurs d’une tumeur au cerveau, vous devriez savoir ……

Les symptômes de la tumeur cérébrale

Personne ne sait ce qui cause les tumeurs cérébrales; Les enfants qui reçoivent des radiations à la tête présentent un risque plus élevé de développer une tumeur cérébrale à l’âge adulte, de même que les personnes atteintes de certaines maladies génétiques rares telles que la neurofibromatose ou le syndrome de Li-Fraumeni.

Les symptômes de la tumeur cérébrale

Une tumeur cérébrale primaire est une tumeur qui provient du cerveau, et toutes les tumeurs cérébrales primaires ne sont pas cancéreuses; Les tumeurs bénignes ne sont pas agressives et ne se propagent généralement pas aux tissus environnants, bien qu’elles puissent être graves et même mortelles.

Qu’est-ce qu’une tumeur?

Une tumeur est une masse de tissu formée par une accumulation de cellules anormales. Normalement, les cellules de votre corps vieillissent et sont remplacées par de nouvelles cellules. Avec le cancer et d’autres tumeurs, quelque chose perturbe ce cycle. Les cellules tumorales se développent, même si le corps n’en a pas besoin, et contrairement aux vieilles cellules normales, elles ne meurent pas. À mesure que ce processus se poursuit, la tumeur continue de croître à mesure que de plus en plus de cellules sont ajoutées à la masse.

Les tumeurs cérébrales primaires émergent des diverses cellules qui composent le cerveau et le système nerveux central et sont nommées pour le type de cellule dans lequel elles se forment d’abord. Les types les plus communs de tumeurs cérébrales chez l’adulte sont les gliomes comme dans les tumeurs astrocytaires. Ces tumeurs se forment à partir d’astrocytes et d’autres types de cellules gliales, qui sont des cellules qui aident à garder les nerfs en bonne santé.

Le deuxième type le plus commun de tumeurs cérébrales chez l’adulte sont les tumeurs méningées. Ceux-ci forment dans les méninges, la fine couche de tissu qui recouvre le cerveau et la moelle épinière.

Quelle est la différence entre les tumeurs cérébrales bénignes et malignes?

Les tumeurs cérébrales bénignes sont non cancéreuses. Les tumeurs cérébrales malignes primaires sont des cancers qui prennent naissance dans le cerveau, se développent généralement plus rapidement que les tumeurs bénignes et envahissent agressivement les tissus environnants. Bien que le cancer du cerveau se propage rarement à d’autres organes, il peut se propager à d’autres parties du cerveau et du système nerveux central.

Les tumeurs cérébrales bénignes ont généralement des limites clairement définies et ne sont généralement pas profondément enracinées dans le tissu cérébral. Cela les rend plus faciles à enlever chirurgicalement, en supposant qu’ils sont dans une zone du cerveau qui peut être opérée en toute sécurité. Mais même après qu’ils ont été enlevés, ils peuvent toujours revenir, bien que les tumeurs bénignes soient moins susceptibles de se reproduire que les tumeurs malignes.

Bien que les tumeurs bénignes dans d’autres parties du corps puissent causer des problèmes, elles ne sont généralement pas considérées comme un problème de santé majeur ou comme une menace pour la vie. Mais même une tumeur cérébrale bénigne peut être un problème de santé grave. Les tumeurs cérébrales peuvent endommager les cellules qui les entourent en provoquant une inflammation et en exerçant une pression accrue sur le tissu qui se trouve sous et autour de celui-ci ainsi qu’à l’intérieur du crâne.

Quels sont les symptômes d’une tumeur au cerveau chez les adultes?

Les symptômes des tumeurs cérébrales varient selon le type de tumeur et l’emplacement. Parce que différentes zones du cerveau contrôlent différentes fonctions du corps, où les mensonges de la tumeur affecte la façon dont les symptômes se manifestent.

Certaines tumeurs ne présentent aucun symptôme jusqu’à ce qu’elles soient assez grandes et causent alors un déclin grave et rapide de la santé. D’autres tumeurs peuvent avoir des symptômes qui se développent lentement.

Un symptôme initial commun d’une tumeur au cerveau est le mal de tête. Souvent, ils ne répondent pas aux remèdes habituels contre les maux de tête. Gardez à l’esprit que la plupart des maux de tête ne sont pas liés aux tumeurs cérébrales.

D’autres symptômes incluent:

  • Saisies
  • Changements dans la parole ou l’ouïe
  • Changements de vision
  • Problèmes d’équilibre
  • Problèmes avec la marche
  • Engourdissement ou picotement dans les bras ou les jambes
  • Problèmes avec la mémoire
  • Changements de personnalité
  • Incapacité à se concentrer
  • Faiblesse dans une partie du corps

Comment les tumeurs cérébrales sont-elles diagnostiquées?

Pour diagnostiquer une tumeur au cerveau, le médecin commence par poser des questions sur vos symptômes et prendre des antécédents personnels et familiaux. Ensuite, il ou elle effectue un examen physique, y compris un examen neurologique. S’il y a une raison de soupçonner une tumeur au cerveau, le médecin peut demander un ou plusieurs des tests suivants:

Angiogramme ou MRA, qui impliquent l’utilisation de colorant et de rayons X des vaisseaux sanguins dans le cerveau pour rechercher des signes d’une tumeur ou des vaisseaux sanguins anormaux

Le médecin peut également demander une biopsie pour déterminer si la tumeur est cancéreuse ou non. Un échantillon de tissu est retiré du cerveau soit pendant la chirurgie pour enlever la tumeur ou avec une aiguille insérée à travers un petit trou foré dans le crâne avant le début du traitement. L’échantillon est ensuite envoyé à un laboratoire pour être testé.

Comment les tumeurs cérébrales sont-elles traitées?

La chirurgie pour enlever la tumeur est généralement la première option une fois qu’une tumeur cérébrale a été diagnostiquée. Cependant, certaines tumeurs ne peuvent pas être enlevées chirurgicalement à cause de leur localisation dans le cerveau. Dans ces cas, la chimiothérapie et la radiothérapie peuvent être des options pour tuer et rétrécir la tumeur. Parfois, la chimiothérapie ou la radiothérapie est également utilisée après la chirurgie pour tuer toutes les cellules cancéreuses restantes.

Parce que le traitement du cancer peut également endommager les tissus sains, il est important de discuter des effets secondaires possibles et à long terme de tout traitement utilisé avec votre médecin. Le médecin peut expliquer le risque et la possibilité de perdre certaines facultés. Le médecin peut également expliquer l’importance de la planification de la rééducation après le traitement. La réadaptation pourrait impliquer de travailler avec plusieurs thérapeutes différents, tels que:

Physiothérapeute pour retrouver force et équilibre

Orthophoniste pour résoudre les problèmes de parler, d’exprimer des pensées ou d’avaler

Ergothérapeute pour aider à gérer les activités quotidiennes telles que l’utilisation de la salle de bain, la baignade et l’habillage